Nanashor TV Lyon e-Sport GameAge Dap&Nox
GameAge
J'ai joué à GTA Online

D'AUTRES ACTUALITÉS À DÉCOUVRIR












J'ai joué à GTA Online

Publiée le 17 octobre 2013 à 10h31 par Seagull

Je vais être direct pour cette introduction. Il y a GTA V qui est un jeu, certes ouvert et avec une durée de vie plutôt élevée et il y a GTA Online qui rend le mode histoire de GTA V tellement insignifiant....

 

En effet, j'ai joué un peu à GTA Online (une dizaine d'heures pour le moment), et voici en quelques mots mon ressenti sur ce jeu en ligne.

 

Moi et la saga des GTA :

 

Avant de rentrer dans le vif du sujet, je vais présenter mon passif sur GTA. Je connais GTA depuis le premier opus de la série, ensuite j'ai joué à tous, plusieurs centaines d'heures, à l'exception de GTA London, GTA Chinatown War et Liberty City Stories. Dans GTA ce qui me plaît, c'est la liberté de mouvements et pouvoir me balader dans une ville ouverte. Si certains puristes ont regretté (au début) le passage en 3D, je l'ai accueilli avec enthousiasme et depuis GTA n'est allé qu'en s'améliorant et sans aucune déception. Quant au mode multijoueur de GTA, je les ai aussi tous essayés, depuis le premier GTA (multijoueur via appel direct sur un autre modem ou en local). Sur le second opus, le mode multijoueur était pour l'époque particulièrement bien réussi.  

Ensuite, à part quelques modes officieux sur PC, il aura fallu attendre GTA IV pour avoir un vrai multijoueur, mais malheureusement, celui-ci était vite pénible et lassant. 

 

Donc, quand Rockstar a annoncé que son GTA Online, qui accompagne GTA V, serait révolutionnaire (si on résume), autant dire que les attentes des fans étaient grandes.

 

 

Jour J :

 

Le jour du lancement (le 1er octobre 2013) je décide de me lancer dans les rues de Los Santos Online, mais là, rien de révolutionnaire, les serveurs plantent et ce, pendant une semaine environ. Rien de surprenant pour le lancement d'un mode Online d'un jeu de cette ampleur (GTA V a battu tous les records de vente de jeux vidéo, en sachant qu'il n'est même pas encore disponible sur PC). 

 

 

Préliminaires :

 

Une fois la tempête passée, je retente ma chance. Là, plus de personnages imposés, on crée une personne à son image, façon "Les Sims", visage, coupe de cheveux, sexe,  barbe, etc... Bon c'est rigolo, mais on veut aller plus loin !!!

 

 

Les débuts :

 

Enfin, on rentre dans le vif du sujet, on rentre en jeu. Pour découvrir ce mode Online, nous sommes attendus et accueillis à l'aéroport; quelques premières missions doivent être réalisées pour prendre en main ce mode online (c'est rapide, cela ne prend qu'une dizaine de minutes). Ensuite, nous sommes livrés à nous-même avec un téléphone (et quelques numéros à appeler), une voiture personnelle (et assurée tous risques) et une arme. J'en profite pour revenir sur la voiture; dans le tutoriel de départ, à un moment vous devrez emmener votre voiture chez Los Santos Custum, cela permettra de définir votre voiture; pensez bien à prendre une voiture sympa, car elle vous suivra tout au long du jeu (du moins jusqu'à ce que vous ayez les moyens d'en payer une autre). Dans ce mode Online, le nerf de la guerre c'est l'argent, il vous permet d'acheter des armes et munitions (plus question, comme dans les précédents modes multijoueur, de les trouver sur les trottoirs); il permettra d'acheter des biens immobiliers (des garages par exemple, pour y stocker des véhicules, mais aussi des logements). L'argent sert aussi à payer les frais médicaux en cas de décès (ce qui arrive régulièrement). 

 

 

Comment gagner de l'argent :

 

Vous l'avez compris, l'argent, on en a besoin et il y a plusieurs façons de le gagner. On peut participer à des courses (voitures, avions, bateaux, etc...), des affrontements, etc... Mais aussi des missions (des quêtes en quelque sorte) qui permettent de gagner cet argent, d'augmenter rapidement ses points d'expérience et donc de monter en rang. Il est aussi possible de revendre des voitures volées ou encore de braquer des magasins (juste les "magasins" pas les marchands de vêtements ou d'armes); pour cela une arme (même sans munition) suffit. Bien sûr, après il vous faudra semer la police, qui sera bien plus assidue dans ses recherches s'il y a eu homicide. 

Depuis votre téléphone (celui du jeu) vous pouvez déposer votre liquide à la banque, cela évite de vous le faire voler, si vous êtes tué par un autre joueur (à l'inverse, vous pourrez vider les poches d'un adversaire dézingué s'il a du liquide sur lui).

Bien sûr d'autres activités lucratives sont possibles et sont tout aussi rentables qu'illégales (braquer un transporteur de fonds, etc..).

Rien de nouveau donc, tout ceci était déjà plus ou moins présent dans les GTA Offline depuis le début; cependant ne vous attendez pas à devenir riche en deux heures, les munitions coûtent cher, sont vite gaspillées et les revenus de vos larcins ne sont que rarement élevés. Et c'est d'ailleurs tant mieux, cela ajoute une vraie plus value au jeu. Il faudra être patient si vous souhaitez devenir le Tony Montana de Los Santos.

 

 

La liberté ? :

 

Comme expliqué ci-dessus, ce qui me plaît dans les GTA, c'est la liberté de mouvement, et si GTA V est le premier des GTA à permettre un accès total à la ville dès la première mission, qu'en est-il du mode Online ? Et bien, la bonne surprise aussi, pas de limites. Seuls certains accès sont limités. Par exemple, impossible de rentrer dans la base militaire, du moins par la porte, car par les airs ou via une cascade automobile pas de soucis; en revanche il faut survivre, d'autant que le respawn est au milieu de nulle part dans ce secteur. Donc s'il est possible de voler un avion de chasse pour avoir le dessus sur les autres joueurs, il vous sera en revanche bien plus compliqué de le voler. Cela se mérite un avion militaire!

Pour le moment je n'ai pas trouvé de bateau en libre service, en revanche aucun souci pour un avion (un petit) ou un hélicoptère. Grosse déception en revanche, les avions de ligne ne sont pas disponibles pour le moment, le plus gros que j'ai pu tester était le bimoteur à hélice de l'armée (ce qui est déjà pas mal).

 

 

Vivre et survivre :

 

Dans la ville, c'est vite la jungle, les sirènes de la police crient à tous les coins de rue et les autres joueurs tirent et écrasent tout ce qui bouge (et qui n'est pas PNJ). C'est pour cela qu'il faudra apprendre rapidement à se protéger et à se défendre. Le plus prudent étant d'éviter les balades à pied, et si vous souhaitez être un peu tranquille, n'hésitez pas à sortir un peu des zones fréquentées (regardez la carte pour voir où sont les autres joueurs). Il existe aussi un mode qui permet, contre 100 $, d'être invisible pour les autres joueurs (sur la carte) mais s'ils vous croisent, un comportement suspect (vitesse élevée, braquage, carjacking) ne les empêchera pas de vous identifier et de vous dézinguer.

Rassurez-vous cependant, le jeu vous place avec des personnes d'un rang équivalent, vous ne risquez pas de vous faire tuer par un bazooka dans les deux premières heures de jeux en ligne. 

Au début, le seul handicap est le manque d'arme, tant que vous n’aurez pas le rang et l'argent permettant d'acheter un Uzi, vous serez vite perdant si vous croisez un autre joueur. 

 

 

L'expérience et le rang :

 

L'expérience permet d'augmenter son rang; plus le rang est élevé, plus nous avons accès à de nouveaux objets (armes, customisation de voiture, fringues, etc....). L'expérience augmente en fonction de vos actions, plus elles sont illégales et immorales, plus votre rang augmente. 

 

 

Le Crew :

 

GTA Online permet de jouer en gang, les Crew. Moi j'appartiens au Pixel BBQrew de la team Dap&Nox, je n'ai croisé qu'un seul membre de mon Crew sur une partie, mais déjà tout change. En effet, l'expérience augmente plus vite en agissant avec votre Crew, et tout devient plus facile (l'un conduit, l'autre tire, que ce soit en voiture, en hélico ou même en avion).

L'expérience est plutôt sympa et donne une nouvelle dimension à ce mode Online de GTA. On imagine aussi assez facilement les parties fun qui pourraient nous attendre dans le cas d'un affrontement entre Crew et pourquoi pas avec au milieu des personnes sans Crew.

 

 

Les micro-transactions :

 

Rockstar a cédé à la facilité et permet au joueur impatient d'acheter des dollars in game. Rien de bien méchant, c'est plutôt inutile, car l'intérêt du jeu est justement la difficulté à progresser. Et pas de soucis non plus, ces personnes devraient jouer entre elles sans polluer les joueurs qui ont choisi de se contenter de ce que nous offre le jeu, sans plus. 

 

 

La conclusion :

 

Cette conclusion concerne mes 10 premières heures de jeu et ne sera peut-être plus valable au cours de mon avancée dans le jeu ou du fait de prochaines mises à jour. Mais je trouve ce GTA Online plus que prometteur, et je risque moi-même d'y passer plusieurs heures dessus.

S'il est présenté comme un MMORPG, je pense que les fans du genre risquent d'être déçus; en revanche, les fans de GTA, eux devaient savourer chaque minute de jeu dans GTA Online. 

Rockstar a bien choisi de l'appeler GTA Online, soit une version différente de GTA V, et non pas "le mode multijoueur de GTA V", car GTA Online est bien un jeu qui pourrait être indépendant du mode histoire de GTA V. 

 

Pour moi c'est le GTA en multijoueur que j'attendais depuis longtemps, mon seul regret, c'est qu'il n'existe (pour le moment) pas plusieurs classes de personnages. J'aurais aisément imaginé que l'on puisse devenir soit brigand, soit policier (qui pourrait ou non devenir corrompu), soit chasseur de prime (par exemple).

 

Bonus, idée d'évolution pour Rockstar :

 

Pour le moment nous ne pouvons que devenir brigand. Le policier pourrait avoir bien plus de difficultés à gagner de l'argent, mais pourrait disposer d'un garage et logement de fonction, ainsi qu'un accès quasi illimité aux armes et véhicules de son commissariat (en fonction du rang). En revanche, il n'aurait le droit de tuer que des malfrats recherchés, sans quoi il serait pénalisé par une perte d'expérience. Les policiers pourraient agir et intervenir en brigades (équivalent de Crew pour la police). Les policiers auraient la possibilité d'être corrompus (abus de pouvoir, dépouillage des victimes, revente des véhicules saisis, etc..), et si cela venait à se savoir ils seraient exclus des forces de l'ordre, ainsi ils deviendraient provisoirement ou définitivement des malfrats comme les autres. Le policier devenu malfrat, ou le malfrat tout court, pourrait devenir "chasseur de prime" pour aider la police; après avoir aidé suffisamment la police, il lui serait possible de l'intégrer ou la réintégrer (plus vous seriez expulsé, plus il serait dur de la réintégrer).

 

 

Le mot de la fin :

 

Jamais 50 € dépensés ne m'auront permis de joueur autant à un même jeu.



Tags : jeux vidéo - Sport -
ARTICLES QUI POURRAIENT VOUS INTÉRESSER


    
     



Overdose of games est la marque geek et sexy que vous allez aimer, chérir, mais surtout porter. Nous proposons plusieurs modèles de tee-shirt geek et sexy, avec une touche de fun, et nos collections sont régulièrement renouvelées.
MODÈLES
Tee-shirt geek #1
Tee-shirt geek #2
Tee-shirt geek #3
Tee-shirt geek #4
GEEK & SEXY
Crash test
Crash testé
Crash tester
E-SPORT
Qualité geek
Tee-shirt geek
Boutique Geek
Geek in France
SITE-MAP
News
Tags
Mentions